Retour

MIMI GUESDON

SLACK / HIGHLINE

Allez Mimie, dis nous qui es tu. Parles nous un peu de toi !

Salut, je m'appelle Marie-Amélie Guesdon, mais tout le monde m'appelle "Mimi". J'ai 30ans et je vis sur Marseille. Mais la plupart du temps en vadrouille dans mon camion.
J'ai découvert la slackline en 2012 et après une année plutôt accès sur la longline et jumpline, je m'essaye à la higline. Difficile d'en redescendre depuis. Cela fait 2ans que je participe à de nombreux projets qui m'ont permis de voyager, marcher sur des lignes toutes aussi folles les unes que les autres et découvrir des lieux, des cultures, des gens tous aussi incroyables.

Marcher dans les airs, pleins d'émotions qui vous envahissent, "est-ce que ça va pas casser", "est-ce que je vais y arriver?",  "mais si je marche jusque là bas, je dois revenir...", le coeur qui bat, les jambes qui tremblent. Mais on respire, on fait abstraction de toutes ces pensées, pour se dire "quelle chance d'être ici", "c'est trop beau"... Et là, tout marche et c'est que du bonheur! Bon je résume un peu, pleins de choses peuvent se passer dans nos têtes, mais quand ce sentiment de bien être, légéreté arrive, on se sent flotter, c'est vraiment dément. Ce que j'adore le plus, c'est être en exposition face au vide, là j'me sens toute petite mais tellement bien !

Ta plus belle performance ?

Au niveau perf, je passe 110m en highline mais la plus longue distance que j'ai à ce jour traversée est de 580m au Moleson en Suisse, en marchant environ la moitié sans chute. Mon petit accessoire indispensable, les chaussettes ^^
J'ai fait quelques ouvertures qui sont pour moi de belles expériences, comme la 300m ouverte à Taghia avec une belle motivation de tous les copains présents.

Des Déceptions peut-être ?

Côté déception, ce serait de ne pas réussir à gérer mes émotions quand il s'agit de passer une ligne entièrement. Dernièrement, je tombe régulièrement à 20m de la fin sur des lignes de 160/170m, frustrant mais bon ça finira par passer !

Tes objectifs pour 2017 ?

Mes objectifs pour l'année à venir, j'ai déjà quelques projets en tête quant à l'ouverture de belles highlines. Voyager, découvrir de nouveaux lieux, en prendre pleins les yeux.

La question qui tue, plus tard, tu fais quoi ?

Et plus tard, difficile à dire, mais en tout cas, j'espère garder la même philosophie, juste vivre, profiter à fond, ne pas trop attendre des autres mais partager avec les autres, être heureuse avec des choses simples.

Une touche de poésie pour la fin ?

Mon petit conseil de vie, "le ciel est bleu, la vie est belle, le ciel est gris la vie est belle aussi".